Attention aux régimes excluant les glucides

FITXPOWER - 2020-06-30

La mode du « Maigrir à tout prix et vite », quitte à ce que ce soit à celui de la santé… Pour faire fondre les corps, la chasse a d'abord était faite aux graisses issues de l’alimentation. Sans différencier celles insaturées(1) et les saturées(2). Sans dire que les lipides jouent un rôle essentiel pour la bonne santé : fonctionnement des cellules, transport des protéines, des hormones, de certaines vitamines. Sans préciser non plus qu’elles sont utilisées lors d’efforts en endurance moyenne.

Les glucides : à ne pas supprimer de ton alimentation. Crédit : Shutterstock

Mais bon, les corps ne sont pas pour autant tous devenus sveltes. Donc il a fallu trouver un autre coupable : le sucre ! C’est vrai que dans l’alimentation moderne il y en a trop : les sodas, les viennoiseries, les bonbons, les plats industriels, les féculents, etc. Le business des régimes « low carb », abréviation de Low carbohydrates, c'est-à-dire pauvres en glucides, est donc parti en flèche (régimes hyperprotéinés, régime cétogène…). Le principe : bannir les glucides de l’alimentation. En 1972, le docteur Atkins a mis au point un régime éponyme basé sur la même démarche : on supprime les sucres de l’alimentation et on se nourrit de protéines et de lipides. Effectivement, on maigrit comme avec tous les régimes hypocaloriques. La perte de poids est phénoménale parfois car l’absence de glucides entraine également une perte d’eau dans les cellules. Aïe… Là encore, l'exclusion est totale : céréales, riz, fruits, légumes secs, etc. Hop fini tout ça !

Au-delà de la frustration entrainée par ce type de régime, entrainant donc des craquages et des rebonds de poids tout aussi extraordinaires, il y a également un risque de carences en fibres et vitamines. Fatigue et déprime pointent alors leur nez. Résultat : retour à la case départ avec des kilos en plus dans la plupart des cas.

Mais il y a pire comme risque : en 2018, une vaste étude(3) présentée au congrès de l'European society of cardiology 2018, a conclu que les régimes à faible teneur en glucides étaient dangereux pour la santé et devaient être évités. Les raisons seraient dues à la diminution de consommation des fibres, à l’augmentation des protéines animales et des graisses saturées, ainsi qu’à des perturbations dans les taux de minéraux, vitamines, etc. L’étude a porté sur des sujets recherchant une perte de poids par restriction alimentaire. Ceux qui se privaient essentiellement de glucides sur un temps prolongé ont eu :

  • Plus d’infarctus : + 50%
  • Plus d’AVC : + 51%
  • Plus de cancers : + 35%

Ça fait cher la perte de poids temporaire non ?

Quelle solution alors ? Rien de magique. Mais en contrepartie rien d’onéreux ! Aucun intérêt pour le business. Pour perdre du poids, il faut prendre le problème globalement : détermination d’objectif sur le long terme, alimentation équilibrée et raisonnée, activité physique régulière, sommeil suffisant.  

(1) huile d'olive, de colza (contient des omega 3), amandes, noix, noisettes, chocolat noir, beurre, poissons, œufs, viande…

(2) fast-food, plats industriels, fritures, viennoiseries…

(3) étude menée par le professeur Maciej Banach de l’université de Lodz (Pologne) sur 25.000 sujets suivis pendant plusieurs années. Détail de l’étude : www.escardio.org/The-ESC/Press-Office/Press-releases/Low-carbohydrate-diets-are-unsafe-and-should-be-avoided