Le cresson ou l’herbe précieuse

Christelle - 2020-11-08

Le cresson est une herbe qui fait partie de la famille des crucifères au même titre que le chou ou le brocoli. Il pousse facilement dans une terre riche et humide, il n’a quasiment pas besoin d’attache dans un milieu aquatique. On le trouve partout, de l’Europe à l’ Asie jusqu’en Chine et même au Nord de l’Afrique.

Le cresson ou l’herbe précieuse

Cette petite herbe, qui semble s’adapter facilement un peu partout est pourtant d’une richesse extraordinaire ! En effet, c’est un concentré de vitamine et de minéraux.

Dans l’ordre, elle est riche en vitamines A et en caroténoides pour préserver la santé de l’œil, notamment de la rétine. Ce sont des antioxydants qui aident à la lutte contre le cancer, action enrichie par celle des flavonoides du cresson qui ont une action antiinflammatoire et améliorent la fonctionnalité des vaisseaux sanguins.

Le cresson contient à lui seul toutes les vitamines du groupe B du monde végétal. Ces vitamines, dites de l’énergie, interviennent pour lutter contre la fatigue, pour le bon fonctionnement du système nerveux et des performances mentales, ainsi que de la régénération des cellules.

La plante est une très bonne source de vitamine C et très riche en fer dont l’absorption est accrue par la vitamine C pour lutter à la fois contre la fatigue et renforcer les défenses immunitaires avec une contenance non négligeable en cuivre.

Avec sa vitamine E, elle renforce son action antioxydante.

Sa concentration en vitamine K est importante. celle-ci entre dans le métabolisme de la coagulation et protège le métabolisme osseux.

D’ailleurs, le cresson contient également du calcium - d'une grande biodisponibilité -, du magnésium, du zinc, du phosphore et du manganèse.

Il est riche en potassium qui intervient dans de nombreuses fonctions cellulaires et notamment dans la transmission neuromusculaire (muscle squelettique et myocarde du cœur).

Enfin, son grain contient en bonne quantité des oméga  3, aux nombreuses qualités dont la protection des maladies cardio vasculaires et le bon fonctionnement émotionnel.

Qu’attend-on pour le cuisiner plus souvent et le retrouver dans nos assiettes !

En plus des vertues énoncées précedemment, le cresson a l'autre avantage d'être facile à cuisiner.

On peut le manger cru en salade accompagné de noix et de tomates ou l’utiliser dans les smoothies pour les « vitaminer » au maximum !

On peut aussi le déguster cuit en soupe onctueuse (recette dans #LesRecettesDeChritelle) ou encore pour garnir une tarte, parfumer les sauces ou fabriquer un pesto.

A noter

  • Par sa richesse en vitamine K, les personnes sous traitement anticoagulant devront en tenir compte.
  • Les personnes aux antécédents de calculs rénaux d’oxalate de calcium devront le consommer avec parcimonie.
  • Il n’est pas recommandé lors de maladies inflammatoires de l’intestin ( telle que la maladie de Crohn).